BUNRAKU POUR LES ELEVES DE 1S ET 1ES-L

Dans le cadre de la séquence obligatoire sur l’objet d’étude « Le texte de théâtre et sa représentation » au programme de français de première et des activités culturelles liées aux cours de japonais, les élèves de 1S et 1ES-L, accompagnés de Madame Kawakami, Madame Abuku, Madame Garrigues et Monsieur Crimpet, se sont rendus au théâtre national de Bunraku (marionnettes traditionnelles japonaises) le mercredi 5 décembre 2012, pour découvrir cet art traditionnel et mener une réflexion plus générale sur l’objet théâtral.


La représentation comportait trois parties :

  • Un extrait d’Utsubozaru, bel exemple de mise en abîme puisqu’il s’agit d’une pièce du répertoire de Kyôgen (nô de registre comique, sans masques, qui montre comment un singe dont un seigneur voulait la peau est sauvé par ses talents de danseur), jouée par des marionnettes de Bunraku dans un décor reproduisant celui du kyôgen.
  • Une séance d’explications sur les trois éléments principaux du Bunraku (récitant, shamisen et marionnettes).
  • Un extrait de Koi nyôbô somewaketzana (scène qui représente la douloureuse séparation que le code d’honneur des samouraïs impose au petit frère de lait d’une princesse).

Les élèves avaient réalisé en classe une brève séance préalable d’initiation à la manipulation de marionnettes de type Bunraku, sur des extraits de Ruy Blas, œuvre étudiée pour l’épreuve orale du baccalauréat et seront invités à mener des réflexions ultérieures, sous forme de dissertations ou d’écritures d’invention, par exemple, à partir de ces expériences et de la lecture de textes divers (notamment les extraits de trois articles sur le Bunraku tirés de l’Empire des signes de Roland Barthes).

Le Théâtre national du Japon, situé à proximité de la station de Hanzômon, propose de nombreuses représentations de Kabuki et de Bunraku, ainsi que des concerts de Nagauta.

Son site officiel présente de nombreuses informations sur le Bunraku, le Kabuki et le Nô, en japonais et en anglais.


Il est possible, en réservant à l’avance, de visionner pour 100 yen par séance presque tous les spectacles qui ont déjà été représentés au Théâtre national, dans une petite salle réservée à cet effet (10 personnes maximum) située à l’arrière du bâtiment principal.

Le musée du théâtre («Traditional Performing Arts Information Centre ») se situe aussi derrière le bâtiment principal et possède, dans une bibliothèque accessible au public, un important fond d’ouvrages en japonais et une centaine d’ouvrages en anglais.

tvbn

La web TV du LFI Tokyo

logo aefe rvb

Site web de l'AEFE

asia

Le journal des lycées français en Asie-Pacifique