Toute l'actualité

etab
prim
sec

ESPACE PARENT

Eduka2

UNE MINUTE DE SILENCE

Suite au décès de Jacques CHIRAC, un hommage national a été annoncé par le Président de la République, ce lundi 30 septembre 2019. A Tokyo, cet hommage aura pris la forme d’une minute de silence à 15 heures (heure de Tokyo), respectée dans toutes les implantations françaises. Au LFI Tokyo, ce temps de recueillement aura été précédé d'un texte qui a résonné dans tout notre établissement.

Au-delà des convictions des uns et des autres, au-delà des péripéties de la vie politique dont chacun a pu garder des souvenirs ou des impressions, la mort d’un homme qui fut deux fois président de la République, deux fois premier ministre, maire de Paris, présent pendant quarante ans dans la vie politique français et internationale et, qui plus est, grand amoureux du Japon, revêt une dimension qui nous concerne tous : elle touche à notre appartenance à la communauté française, à l’idée de Nation qui est au cœur de notre projet éducatif, au corps civique que nous constituons.

Prise de parole de Monsieur Laurent WAJNBERG, Proviseurdu LFI Tokyo :

"Aujourd’hui, la France et la communauté française rendent hommage à Jacques CHIRAC, deux fois Président de la République. Pour certains, vous qui êtes nés sous son mandat ou après, c’était une figure lointaine, d’un passé qui n’est pas le vôtre ; pour d’autres, ce fut une figure familière de nos années de jeunesse ou d’âge adulte.

Mais pour tous, au carrefour de notre histoire et de notre culture, la figure du Président de la République est ce qui fédère notre Nation. Qu’on le soutienne ou qu’on le critique, il est celui qu’une majorité a élu pour nous diriger tous et agir en notre nom.

Jacques CHIRAC nous a dirigés, bien ou mal selon les avis et les moments, parfois consensuel et parfois contesté. Il a agi en notre nom, faisant parfois la fierté de la France. Il nous a représentés, avec ses goûts personnels et notamment son amour du Japon.

Son parcours aura illustré la complexité de l’histoire, cette histoire que l’école s’attache à transmettre, faite de décisions qu’un dirigeant doit assumer et qui l’exposent au jugement.

Son parcours aura aussi illustré la complexité de l’homme : l’ambition qui structure une vie et ce que l’on est prêt à lui sacrifier.

Mais à travers Jacques CHIRAC, c’est à l’idée de communauté que cet hommage peut nous renvoyer. C’est l’occasion de nous rappeler ce que veut dire faire corps dans une même Nation : Français par héritage ou par adoption, par choix ou par hasard, riches de nos diversités et de nos histoires, nous sommes liés par cette appartenance à la communauté nationale, que nous faisons vivre et représentons à Tokyo plus encore qu’à Paris.

Notre lycée est le creuset de cette communauté, dans laquelle nous travaillons à vous faire prendre place, chers élèves, quelle que soit votre route à venir, avec comme projet éducatif de faire de vous des esprits libres et structurés, ambitieux et solidaires. Et votre monde dépendra de la façon dont vous exercerez votre citoyenneté.

Citoyens d’une France qui aime à se déchirer et à se souvenir. Citoyens d’une humanité traversée d’élans collectifs et menacée de replis égoïstes.

Alors, dans la minute de silence qui va suivre, au-delà de Jacques CHIRAC et de ce chacun en pense ou en sait, je vous invite à penser à cet engagement personnel qu’est l’appartenance à la communauté française et à celle des citoyens du monde; à cet engagement quotidien qui nous anime dans notre volonté de vivre ensemble."

tvbn  La web TV du LFI Tokyo                  asia  Le journal des lycées français en Asie-Pacifique