Toute l'actualité

etab
prim
sec

ESPACE PARENT

Eduka2

RESSOURCES D'ETE

Mallette peda

Le Japon et la Première Guerre mondiale : les territoires de la mémoire

Du 10 au 12 avril 2015, les dix élèves de l'Option internationale du baccalauréat (2nde OIB-japonais) du LFIT se sont rendus à Naruto (Shikoku) et à Kyôto lors d'un voyage scolaire consacré à l'histoire et à l'art. Accompagnés par MM. Jürgen Draschan et Matthieu Séguéla, professeurs d'allemand et d'histoire-géographie, ces élèves ont participé à un projet s'inscrivant dans le cadre des commémorations de la Première Guerre mondiale.

2 - ILLUSTRATION

Ce projet conçu par les enseignants des Lycées français de Tokyo et de Kyôto associés à la Deutsche Schule Tokyo Yokohama et à la Deutsche Samstagsschule de Kobe a reçu le prestigieux label de la Mission du Centenaire de 1914-1918. Il a également bénéficié de subventions de l'AEFE, du Forum culturel de l'Ambassade d'Autriche, de la Mission du Centenaire 14-18 et du LFIT. Les familles des élèves du Lycée de Kyôto ont généreusement accueilli les élèves tokyoïtes.

Le samedi 11 avril, les jeunes Français, Allemands et Japonais ont visité le musée du camp de Bando (Naruto) qui retrace la vie des prisonniers allemands et austro-hongrois qui ont été internés de 1917 à 1919. Guidés par M. Telschig, responsable du Musée, les élèves ont pu assister ensuite à une passionnante conférence donnée par le Pr Michel Wasserman, ancien directeur de l’Institut Franco-japonais du Kansai et de la Villa Kujoyama, actuellement professeur de relations internationales à l’université Ritsumeikan de Kyôto. Il a notamment rappelé que la 9eme symphonie de Beethoven avait été jouée pour la première fois au Japon dans le camp de Bando. Cette symphonie est depuis devenue l'équivalent d'un second hymne national au Japon tandis qu'il est celui de l'Union européenne sous le nom d'Hymne à la joie.

Après un pique-nique international, la visite s'est poursuivie par une excursion aux vestiges du camp des prisonniers. A ces moments forts de sens où de lointains "descendants " des combattants de 14-18 se retrouvaient dans un lieu de mémoire de leurs aïeux, s’étaient joints M. Charles-Henri Brosseau, Consul général de France à Kyôto et les responsables de l'Alliance française de Tokushima.

Le lendemain, dimanche 12 avril, les élèves du Lycée français de Tokyo et de l’Ecole allemande de Yokohama encadrés par Mme Esther Lischewski, enseignante de français, ont retrouvé leurs camarades de Kyôto des classes de M. Romaric Roynette, professeur d’histoire-géographie au Lycée de Kyôto et coorganisateur avec ses collègues du projet 14-18. Tous ont visité la Villa Kujoyama grâce à l’architecte Adrien Petit, qui vient d’en diriger la rénovation. La Villa Kujoyama est une résidence d’artistes appartenant au gouvernement français qui accueille plusieurs personnes chaque année, sélectionnées pour leur talent et leur potentiel. Elle est l'équivalent de la Villa Médicis de Rome. A la Villa de Kyôto, une  conférence  très instructive attendait les élèves sur l'architecture, l'esthétique et le design intérieur. Puis, dans l'auditorium, deux élèves français et allemand improvisaient un récital sous l’œil du «  Veilleur », une oeuvre de l’artiste José Lévy. Sous un franc soleil, la journée s’est prolongée par une visite de l'aqueduc du lac Biwa (Biwako sosui), puis du temple Nanzen-ji et enfin par la découverte de la Villa Kamogawa, centre culturel allemand de Kyôto qui est aussi une résidence d'artistes. Un pique-nique sous les cerisiers encore en fleurs de la rivière Kamo a rassemblé une dernière fois les élèves avant que d'autres manifestations commémoratives de la Première Guerre mondiale ne les réunissent à nouveau en 2015-2016. Ils seront l’occasion de montrer les réalisations pédagogiques liées à ce premier volet du projet « 14-18 au Japon, les territoires de la mémoire ».

Après un pique-nique international, la visite s'est poursuivie par une excursion aux vestiges du camp des prisonniers. A ces moments forts de sens où de lointains "descendants " des combattants de 14-18 se retrouvaient dans un lieu de mémoire de leurs aïeux, s’étaient joints M. Charles-Henri Brosseau, Consul général de France à Kyoto et les responsables japonais et francais de l'Alliance française de Tokushima.

Logos

Kyoto 3 

Musée du camp de Bando

Kyoto 4

Maquette du camp en 1917

Groupe

Photographie de groupe à l’entrée du camp de Balto

Kyoto 5

Élèves des lycées français et allemands au Musée

Kyoto 6

Conférence du Pr Wassermann

Kyoto 7

Les enseignants organisateurs du projet 

1 - VILLA KUJOYAMA groupe

A la Villa Kujoyama, devant l’œuvre d’Olivier Debré

Masque

« Le Veilleur » de José Lévy

Kyoto 1

A la Villa Kamogawa

Kyoto 2

Élèves et enseignants dans le jardin de la Villa 

 

tvbn

La web TV du LFI Tokyo

ZoneAP

Site web de la zone
Asie-Pacifique de l'AEFE 

asia

Le journal des lycées
français en Asie-Pacifique