Toute l'actualité

etab
prim
sec

 

ESPACE PARENT

Eduka2

COMMENT JOINDRE LE LFI TOkyo

A compter du lundi 13 avril 2020, le LFI Tokyo restreint son ouverture, le standard et la loge sont fermés. Mais tous les services restent joignables par mail aux adresses habituelles. 

Des lignes spécifiques sont ouvertes pour certains services :

  • Secrétariat pédagogique du primaire (matin) : 090-7011-4899
  • Secrétariat pédagogique du primaire (après-midi) : 090-6923-0897
  • Secrétariat pédagogique du secondaire : 090-7012-1807
  • Comptabilité : 090-6922-8913

TOUT SAVOIR SUR L'AUDITION

16% de la population française souffre de problèmes d’audition. Pour 8,6% de ces personnes, il y a des répercussions sur leur vie quotidienne.

Des études montrent que le bruit a un effet non seulement sur nos oreilles mais aussi sur notre santé et il représente une des premières causes de nuisances en France.

Grâce à notre oreille, nous captons en continu les sons de notre environnement. Si ceux produits par la nature sont sans risque pour notre oreille, il n’en va pas de même pour ceux produits par l’homme.

D’ailleurs, bruit ou son, connaissez-vous la différence ?

La différence est en fait subjective et dépend de notre appréciation personnelle : un bruit est souvent jugé désagréable ou gênant; un son implique une sensation de plaisir !

Penchons nous sur notre appareil auditif

L’oreille est divisée en 3 parties :

  • Oreille externe : du pavillon au tympan
  • Oreille moyenne : entre le tympan et l’oreille interne
  • Oreille interne : comporte le vestibule, organe de l'équilibre, et la cochlée, organe de l’audition

Le mal des transports est dû à une réponse inadaptée du cerveau, liée à une opposition entre les informations fournies par les yeux et celles données par le vestibule.

Fonctionnement de l'oreille

Le pavillon collecte les ondes sonores qui font vibrer le tympan, ces vibrations entraînant les oscillations des osselets qui transmettent cette vibration à l’oreille interne.
Sous l’effet de ces vibrations, les cellules ciliées de la cochlée vont alors se mettre en mouvement et transformer ces vibrations en influx nerveux que le nerf auditif transmet alors au cerveau pour interprétation.

Attention : nos 15000 cellules ciliées de la cochlée sont irremplaçables, il s'agit notre capital auditif.

Risques auditifs

Nous sommes tous concernés par nos propres pratiques ou celles de notre entourage : écoute de musique forte à la maison ou en voiture, usage d’écouteurs, pratique d’un instrument, participation à concert ou sortie en discothèque /club par exemple.

L’intensité sonore se mesure en décibels (dB) :

  • 0 dB n’existe pas dans la nature
  • Un appartement tranquille - 40 dB
  • Une conversation - 60 dB
  • Salle de class - 65 dB
  • Automobile ou aspirateur - 75 dB
  • Seuil de risque - 85 dB
  • Seuil de danger - 90 dB
  • Aboiement - 90 dB
  • Baladeur à fond - 100 dB
  • Concert, discothèque - 102 dB (selon décret gouvernemental)
  • Enceinte à fond dans une voiture - 110 dB
  • Seuil de douleur - 120 dB
  • Avion au décollage - 120 dB
  • Fusée Ariane au décollage - 180 dB

Durée d’exposition maximale par jour (comme souvent en médecine, nous ne sommes pas tous égaux face la maladie et les seuils d’apparition de troubles liées à un traumatisme sonore dépendent à la fois du niveau sonore et de la durée d’exposition mais aussi de paramètres individuels) :

  • 70 dB : pas de problème
  • 85 dB : 8 heures
  • 105 dB : 5 minutes (Mp3/Ipod au son maximum)

De même que le réflexe de battement de paupière protège l’oeil, un réflexe protège l’oreille en cas de bruit trop fort. Il s'agit du réflexe stapédien. Le muscle stapédien attaché à l’étrier raidit les osselets pour atténuer la transmission du son pour protéger l’oreille. Mais il est limité, au-delà du seuil de douleur, il n’a plus d’effet.

Conseils pour rester en bonne santé

Nous ne nous promenons pas avec un sonomètre dans la poche pour évaluer le risque sonore, cependant voici deux conseils simples à appliquer au quotidien :

  • Attention aux réglages des écouteurs en ces temps de télétravail. Nous pouvons être tentés de mettre le son plus fort pour couvrir les bruits de notre environnement.
  • Pensez à reposer vos oreilles. Les acouphènes (bourdonnements ou sifflements) indiquent une souffrance de l’oreille. Ils sont le plus souvent temporaires et disparaissent avec du repos auditif. Des acouphènes qui ne disparaissent pas dans les 24 heures, sont une urgence ORL qui nécessite de consulter dans les 48 heures.

tvbn

La web TV du LFI Tokyo

ZoneAP

Site web de la zone
Asie-Pacifique de l'AEFE 

asia

Le journal des lycées
français en Asie-Pacifique