Toute l'actualité

etab
prim
sec

ESPACE PARENT

Eduka2

Recrutement pour l'année scolaire 2019 - 2020

AEFE : UN NOUVEAU DIRECTEUR

Olivier BROCHET, directeur de l'AEFE entré en fonction le 4 mars 2019, adresse un message aux communautés scolaires et aux différents acteurs du réseau d'enseignement français à l'étranger.

Madame, Monsieur,
 
J’ai pris hier mes fonctions à la tête de l’AEFE.
 
C’est un honneur de diriger ce grand établissement, véritable porte-drapeau de l’excellence éducative française au service de nos compatriotes et de notre diplomatie pour faire rayonner notre langue, notre culture et les valeurs de notre pays.
 
C’est aussi une responsabilité que je mesure pleinement : vis à vis des familles et de leurs représentants qui nous font confiance pour l’éducation de leurs enfants ; à l’égard des plus de 11 000 personnels de tous statuts et de leurs représentants travaillant pour l’Agence et qui font vivre chaque jour le réseau avec leurs collègues des autres établissements homologués, parfois dans des conditions très difficiles ; à l’égard enfin de nos autorités et du Parlement qui dotent l’Agence de moyens publics importants.
 
Alors que je deviens le dixième directeur de l’Agence, je souhaite rendre hommage à l’action de mes prédécesseurs qui ont bâti l’AEFE depuis près de 30 ans, et en particulier à Christophe BOUCHARD pour le travail remarquable accompli dans une période très complexe. Je souhaite également remercier Jean-Paul NEGREL et toute l’équipe de direction pour avoir parfaitement assuré l’intérim à la tête de l’Agence pendant plus d’un mois.
 
Professeur agrégé d’Histoire, j’ai enseigné dans un lycée de banlieue parisienne et dans un Gymnasium allemand. Je connais le bonheur d’enseigner et la grandeur du métier mais aussi sa complexité et les difficultés qu’il faut affronter chaque jour, en particulier à l’étranger. Parent d’élèves, j’ai pu apprécier la qualité de notre réseau dans sa diversité, de la petite école de trois classes (à l’époque) de Zagreb au lycée français de Milan, en passant par les lycées de Rome et d’Addis Abéba. Je connais les attentes légitimes des parents, leurs interrogations sur notre fonctionnement et nos objectifs, en particulier lorsqu’ils sont étrangers. Enfin, comme conseiller de coopération et d’action culturelle, n°2 d’ambassade, et consul général, j’ai suivi de près les affaires scolaires et en particulier la sécurité de nos écoles qui est une priorité.
 
J’ai voulu rejoindre l’AEFE car je crois dans la mission qui lui est confiée. Elle doit continuer d’œuvrer pour le plus grand réseau d’enseignement à l’échelle mondiale, en étant porteuse des valeurs et de la qualité du service public de l’éducation, mais aussi s’imposer en collaboration avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse comme une référence éducative et pédagogique internationale. Nos plus hautes autorités, convaincues des capacités de l’AEFE à relever le défi des nouvelles concurrences qui émergent dans tous les pays, nous ont fixé un objectif ambitieux de développement de l’enseignement français à l’étranger à horizon 2030. Sur la base des orientations que le président de la République définira prochainement, il nous reviendra de contribuer à la préparation par notre ministère de tutelle du nouveau contrat d’objectifs et de moyens.
 
Le renforcement de nos établissements et l’adaptation de l’Agence pour soutenir l’extension du réseau et la croissance des effectifs scolarisés seront au cœur de nos priorités. La tâche est complexe mais exaltante pour nous tous, avec pour premier horizon la célébration en 2020 du 30e anniversaire de l’AEFE qui sera une belle occasion de marquer les succès de l’Agence et de l’engager dans la construction de l’avenir.
 
J’aborde cette période avec confiance et détermination car je crois dans notre capacité collective à relever ces défis. C’est ensemble que nous réussirons à mener ces développements dans un climat de confiance et de coopération que j’ai à cœur de construire avec les représentants des parents d’élèves, des personnels et les élus représentant en particulier les Français de l’étranger. Dans cette perspective, j’assumerai pleinement mes responsabilités en veillant comme je l’ai toujours fait dans mes fonctions précédentes à la qualité du dialogue avec l’ensemble des partenaires de l’enseignement français à l’étranger, à Paris, à Nantes et dans tous les établissements du réseau.
 
Je me réjouis de travailler avec vous à la réussite de nos projets pour le bien de nos élèves et le rayonnement de notre pays.
 
Bien cordialement
 
Olivier BROCHET

tvbn  La web TV du LFI Tokyo                  asia  Le journal des lycées français en Asie-Pacifique